Ou tout autre outil de communication, pourrais-je ajouter. Les règles de base de la communication ne changent pas.

Ceux qui réussissent à passer leur message le plus efficacement possible, c’est qu’ils auront d’abord bien écouté.

Facile à dire, mais concrètement parlant, ça veut dire quoi? En fait, ce n’est pas si difficile que ça lorsqu’on est dans le bon esprit de communication. Je dois comprendre quel est le besoin de mon auditeur.

Pour vraiment le comprendre et éviter les biais personnels, je dois réussir à me mettre à sa place.

Et pour réussir ça, je dois avoir un réel intérêt pour lui. Si l’intérêt n’est pas réel, ça se sentira. Dans la vraie vie, le regard devient fuyant quand notre auditeur nous parle, on cherche à apporter nos arguments sans le laisser terminer sa phrase. Amusez-vous quand vous êtes face à une personne qui réagit comme ça: ne terminez pas votre phrase. C’est malheureux, mais souvent la personne ne s’en rend même pas compte… Ça confirme alors qu’on ne vous a pas écouté.

Et sur Facebook?

C’est la même chose. Posez-vous la question : pourquoi mes adeptes ont cliqué sur j’aime? Ils recherchent évidemment à combler un besoin, mais lequel?

Et le défi est là parce qu’ils n’auront pas tous cliqué sur j’aime pour la même raison.

  • Pour vous faire plaisir (amis)
  • Par curiosité (connaissances)
  • Par affaires (clients, futurs clients, partenaires)
  • Pour apprendre (souvent le même domaine que vous)
  • Parce qu’ils aiment vos produits et services (deviennent vos porte-paroles)
  • Parce qu’ils s’attendent à des offres promotionnelles (Il faut donner pour recevoir!)

Peut-on plaire à tout le monde? Évidemment pas. Mais comment s’en tirer alors et éviter le maximum de désabonnements et de masquage?

En donnant une valeur ajoutée à nos propos, on rejoint la plupart de nos adeptes. Et la valeur ajoutée n’est pas de parler continuellement de nos produits et services, même s’ils ont une immense valeur 😉

Est-ce que ce sera une touche humoristique votre valeur ajoutée? Les gens ont tellement besoin de sourire! Des citations, que vous aurez  commentées, bien sûr, pour ajouter de la personnalité à vos propos? Des articles dans votre domaine d’activité, encore une fois commentés, pour tenter d’établir un dialogue?

S’il n’y a pas de valeur ajoutée, les gens se désintéressent.

Est-ce une valeur ajoutée d’offrir un rabais instantané à quelqu’un qui s’abonne à votre page? Pour certains peut-être, mais n’est-ce pas beaucoup plus importante de tenter d’établir un pont entre vous et la personne avant d’essayer de lui vendre quelque chose au moyen d’un rabais.

À priori, la plupart des gens ne cliquent pas sur j’aime dans l’idée d’acheter votre produit. Ils veulent connaître votre offre d’abord et ensuite seulement, le rabais sera certainement bienvenu!

Et n’oubliez pas que si les gens ont cliqué sur j’aime, ils ne vous ont pas automatiquement donné la permission de leur envoyer des courriels.

Cessons de voir Facebook comme un outil de promotion! C’est un outil de réseautage et de communication.

Petit mot sur Twitter en passant…

Encore plus que Facebook à mon avis, Twitter est un outil très efficace pour le contact personne à personne. Cependant, je n’aime pas recevoir des messages privés, que je sais pertinemment envoyés en lots, et qui me demandent mon avis sur quelque chose, alors qu’on n’a pas auparavant établi ce fameux pont entre nous. Et ce pont se fait habituellement sur la plateforme publique, parce que vous aurez réussi à  capter mon attention avec un message de 140 caractères.

N’oubliez pas que vous ne savez pas pourquoi j’ai décidé de vous suivre sur Twitter. Donc, si vous me sollicitez sans me connaître, c’est être opportunistes.

Établissez vos ponts avant de solliciter les gens.

Et n’allez pas croire qu’on ne voit pas clair dans votre jeu. Le message privé, envoyé sans pont, devient une intrusion dans l’intimité des gens. D’ailleurs à ce sujet, je serais curieuse de voir s’il y a une opinion différente selon les cultures, parce que je reçois des messages de cette nature de la part des Français. Ça m’a amenée à me questionner sur les différences culturelles.

Soyez authentique et intéressez-vous sincèrement aux autres. Si vous faites une erreur, dites-le tout simplement. Ne dit-on pas « Faute avouée, à moitié pardonnée »?