Gérer un client difficile

Je suis en affaires depuis près de 20 ans et ça fait autant de temps que je jongle avec la décision de combien investir en marketing. Lorsque j’ai lancé ma première entreprise, je n’avais pas d’argent, pas d’expérience, et un partenaire d’affaires qui ne croyait pas à la valeur de la publicité, de la promotion et des communications.

De mon côté, je manquais d’expérience, d’arguments et de confiance pour le convaincre. D’autant plus que je suis une personne plutôt intuitive, alors je manquais de méthode et de chiffres pour appuyer mes arguments.

Bonne nouvelle! Ça s’apprend 😉 

Voici donc différentes pistes de réflexion qui peuvent vous aider à établir vos budgets.

Deux principes fondamentaux pour investir en marketing

  1. Vous voulez maximiser vos résultats et pour cela, chaque dollar est investi dans le but de les augmenter.
    C’est un principe qu’on pourrait dire « évident », mais qui n’est vraiment pas facile à prévoir en avance. 

  2. Vous cesserez d’investir en marketing lorsque le coût des produits vendus dépasse le revenu que la vente rapporte. Une autre « évidence », mais la question est: connaissez-vous le coût de vos produits?

Je sais, certains d’entre vous se disent: « Ben voyons! C’est impossible de rester en affaires si je ne connais pas ça! »

À cela je répondrais que ce n’est pas impossible, mais c’est effectivement beaucoup plus difficile.  En toute honnêteté, j’ai longtemps fait partie de la catégorie de ceux qui ne connaissent que vaguement le coût de leurs produits. Et pour ceux qui lisent ce texte et qui en font partie, faites-vous accompagner pour l’établir et le suivre. C’est un beau cadeau que vous pouvez faire, non seulement à votre entreprise, mais aussi à vous-même. Savoir où l’on va, ça enlève une pression inutile.

Bon, revenons à nos moutons: le budget marketing. 

Avantages et inconvénients des méthodes budgétaires

Comme l’année précédente

C’est simple, on reprend le budget qu’on a investi l’année d’avant et on planifie en conséquence. L’inconvénient avec cette méthode c’est son manque de flexibilité. S’il y a des changements importants dans notre environnement d’affaires, il faut être en mesure de s’ajuster. Couper les budgets est toujours plus simple que d’en ajouter.

Tout ce que l’on peut investir

Dans un monde idéal, c’est la méthode à privilégier quand on introduit sur le marché une nouvelle entreprise ou un nouveau produit. Ça permet de pénétrer le marché plus rapidement. Dans un monde réaliste, c’est rarement ce qui se passe. Et investir « tout ce que l’on peut » doit impérativement être associé  à des outils de mesures. On ne veut tout de même pas jeter notre argent par les fenêtres! Ça doit rapporter. Souvenez-vous du 1er principe fondamental du marketing.

Pourcentage des ventes

C’est souvent la méthode utilisée quand on lance une entreprise ou que l’on n’a jamais vraiment établi de budget pour cette fonction de l’entreprise. La règle du pouce qu’on entend régulièrement, c’est 10% du chiffre d’affaires. C’est un peu réducteur puisque, selon le domaine d’activité, ça peut être beaucoup plus ou beaucoup moins que cela, selon le cas. L’avantage d’utiliser cette méthode c’est que le budget suit les prévisions des ventes.

Parité comparative

C’est semblable à la méthode précédente, mais on se compare à notre industrie et le pourcentage des ventes suit celui de notre industrie. L’avantage est d’être sur un terrain d’égalité avec notre concurrence en termes de communication. Cependant, la réalité fait en sorte qu’il y a toujours un concurrent qui a plus les moyens que nous et qui investit plus. Ou bien, nous-mêmes n’arrivons tout simplement pas à suivre le rythme de notre industrie. À ce moment, c’est principalement grâce à notre stratégie qu’on peut se démarquer, au-delà de l’investissement budgétaire. C’est un fait pour la réalité de la majorité des petites entreprises d’ailleurs.

Objectifs et tâches

J’aime bien cette méthode parce qu’elle oblige une réflexion en profondeur, surtout quand on n’a pas beaucoup de budget.  Quelles sont les priorités? Quels sont les meilleurs moyens pour les atteindre? Combien ces moyens coûtent? Puis-je dégager ce budget et l’investir?

Répartir son budget marketing

Ça y est? Vous avez déterminé quel budget vous souhaitez investir? C’est maintenant le moment de planifier vos communications afin d’atteindre vos objectifs.

C’est ici que je peux vous aider 😊

Et ce qui me fait le plus plaisir, c’est d’accompagner les responsables des communications et du marketing pour brainstormer, transmettre mes connaissances et expériences, questionner, pousser la réflexion. C’est ensemble qu’on établit une stratégie qui respecte à la fois les principes fondamentaux du marketing, mais qui respecte aussi les valeurs de l’organisation et de la personne qui la représente.

J’ai mis sur pied un programme d’accompagnement qui permet de réfléchir à la fois avec un groupe, en « un à un » avec moi et en mode autonome aussi.

Cette façon de faire a plusieurs avantages:

  • Avoir plusieurs cerveaux autour d’une même table, ça permet parfois de sortir des idées de génie! Mais je limite le nombre à 12 personnes pour la cohorte de l’automne.
  • L’accompagnement un à un permet à chacun d’adapter les apprentissages à la réalité propre de chacun.
  • Le portail de formation permet d’avancer au rythme que l’on choisit et il permet de garder en référence tout le contenu pour y revenir quand ce sera le temps pour vous de planifier à nouveau.

Apprendre et devenir autonome, tout en bénéficiant de la force d’un groupe. C’est ce que j’offre avec les 4P du succès pour mieux communiquer.

Vous avez deux façons d’en savoir plus dès maintenant :

  1. Vous pouvez consulter mon calendrier pour prendre un rendez-vous avec moi, ou
  2. Vous inscrire pour l’atelier gratuit. Je suis en train d’en terminer la mise à jour!

J’ai bien hâte de vous rencontrer. À bientôt!